Que faire en termes de stratégie et de marketing quand on sort d’une crise sanitaire et que l’on s’approche inexorablement vers une crise économique et sociale ? Certains seraient tentés de dire, faisons le dos rond, cela passera. Nombre de chefs d’entreprise, choisiront cette option qui est certainement la plus risquée. En effet, ne rien faire, c’est laisser votre environnement décider pour vous et donc, de plus rien maîtriser de votre propre avenir.

Voici 8 conseils de bases pour vous aider à avancer en ces temps agités !

  1. Ne réduisez surtout pas votre budget marketing et/ou innovation. Vous devez continuer à innover dans vos offres de produits ou de services pour continuer à satisfaire vos clients. Tous vos concurrents vont chercher à gagner des parts de marché pour refaire leur trésorerie comme vous. 90 % d’entre eux ne vont rien faire sauf à baisser leurs prix. La pire chose à faire. Il va donc falloir vous différencier autrement que par le prix pour apporter de la valeur à vos clients. Sinon, ce sont vos marges qui vont disparaitre et la performance de votre entreprise se sera détériorée. De plus, les attentes clients ont et vont changer dans les mois qui viennent (demande relocalisation, made in France, circuits courts…) autant de paramètres à prendre en compte dans votre stratégie produits et services.
  1. Ne réduisez surtout pas non plus votre budget communication. Il faut même peut-être l’augmenter ! Oui, en période de crise on augmente ses budgets communication pour attirer de nouveaux prospects et clients. La communication est un investissement et non une charge. Encore faut-il savoir quelle communication avec quel retour sur investissement ? Après cette longue période certains consommateurs, dont vos clients ont pu prendre de nouvelles habitudes, ou à l’inverse certains clients de vos concurrents sont venus chez vous. Il faut donc redoubler d’efforts pour fidéliser et conquérir.

Bref, il vous faut fidéliser vos clients actuels et optimisez la conquête de nouveaux clients.

  1. Adaptez le ton de vos messages à la situation. Concentrez-vous sur les valeurs que vous souhaitez transmettre et sur les qualités de vos offres qui sont en cohérence avec les attentes clients. Essayons d’éviter les publications anxiogènes, vos clients en reçoivent des 10aines par jour.
  1. Repensez et adaptez vos plans d’actions pour positionner les offres qui sont les plus pertinentes vis-à-vis de la situation présente et en cohérence avec vos ressources. Il faut vous adapter à la nouvelle situation tant dans vos offres que dans vos modes de distribution et dans la sécurisation (sanitaire) de vos process de vente.

  1. Repensez vos modes de distribution. Multiplier les points de contact avec vos clients. Boutique, site e-commerce, Clic and collect, ventes et livraisons groupées… ou encore d’autres formes à inventer
  1. Redéfinissez et affinez vos cibles. Les comportements changent dans cette période. De nouveaux freins apparaissent mais aussi et surtout de nouvelles opportunités. Plus 20 % des consommateurs pensent garder les nouvelles habitudes de consommation et d’achat prisent pendant la crise sanitaire.
  1. Renforcez la relation client sur vos lieux de vente comme sur les réseaux sociaux, créez de la valeur ajoutée. Répondez aux questions et aux attentes de vos clients. Il faut gagner encore plus aujourd’hui qu’hier la confiance du consommateur. Il faut rassurer et répondre aux nouvelles exigences.
  1. Il vous faut bien sûr, anticiper bien sur la reprise mais aussi les mois à venir avec, on nous l’annonce une crise économique importante. Et alors, on ne pourra pas dire que l’on ne savait pas. Nous pouvons déjà nous préparer en optimisant nos achats, en diversifiant nos fournisseurs (il serait dommage qu’un fournisseur faisant faillite vous vous retrouviez sans marchandise), en optimisant vos organisations pour répondre aux nouvelles formes de consommation…

Enfin, dernier conseil, n’hésitez pas à nous appeler pour voir ensemble comment nous pouvons faire pour vous aider à surmonter cette période complexe et incertaine.

Il y a beaucoup de décisions à prendre et d’actions à mettre en place, pour faire de ce qui arrive, non plus des contraintes subies mais des opportunités de développement pour nos entreprises !