Avant de se lancer dans la création d’entreprise ou de son activité de freelance, tout créateur doit s’interroger sur 4 grands thèmes :

  • Son marché,
  • Ses motivations et compétences,
  • Les investissements à réaliser,
  • Et les moyens financiers et autre ressources disponibles….

1 – Qui sont vos clients ? Quelles sont leurs attentes ?

Réaliser une étude de marché basée sur un questionnaire est souvent lourd, fastidieux avec des résultats incertains voir faux car c’est un exercice complexe. Le créateur devra avant tout se poser deux questions :

  • Qui sont mes clients ? Quelles sont leurs attentes ? Quelles sont leurs habitudes d’achat ? …
  • Qui sont mes concurrents ? Combien sont-ils ? Quelle est leur offre ? …

La réponse à ces questions doit permettre de préciser le positionnement marché de votre offre, à savoir les produits ou services proposés à la clientèle, la politique de prix, le lieu d’implantation, le type de commercialisation, la communication de l’entreprise, c’est ce que l’on appelle le mix marketing… L’objectif consiste à répondre au plus près aux besoins et attentes de votre future clientèle, mais aussi et surtout à vous différencier de vos concurrents.

2 – Quelles sont vos motivations et vos compétences ?

Par définition, un créateur est très motivé, enfin il faut l’espérer. Pour autant, cela ne doit pas l’empêcher de faire le point sur ses objectifs, ses motivations :

creation

  • Pourquoi créez-vous une entreprise ? Quelle est votre motivation principale ?
  • Quel est votre objectif de revenus ? Est-il raisonnablement atteignable ?
  • A quoi êtes-vous prêt à renoncer et pendant combien de temps ?
  • Quelles sont vos pertes acceptables avant un début de rentabilité ?

Parallèlement, le créateur devra également s’interroger sur ses savoir-faire sen terme de métier, mais aussi de gestion, d’organisation, de vente. Une entreprise repose sur trois piliers indissociables : la production de biens ou services – la gestion d’entreprise (à ne pas confondre avec la seule comptabilité) et la commercialisation pour vendre la production.

Vos compétences sont-elles suffisantes ? Doivent-elles être renforcées ou faut-il prévoir d’en déléguer une partie ?

3 – Quels sont vos besoins ? vs Quelles sont vos ressources disponibles ?

es moyens à mobiliser pour mener à bien le projet découleront principalement des analyses précédentes. Ces moyens peuvent être classés en trois catégories :

  • Vos besoins humains : quel sera votre rôle de chef d’entreprise (en fonction de vos savoir-faire) ? Faut-il prévoir des formations ? Faut-il recruter ? si oui, quand ? quel profil avec quelle rémunération ? …
  • Vos besoins matériels et techniques : le local, les aménagements, le mobilier, l’informatique (matériel et logiciel), l’outillage, les machines si besoin… L’inventaire des moyens matériels devra être accompagné d’un chiffrage, de préférence avec devis.
  • Vos besoins financiers : quel montant d’investissement ? Combien de stock ? quels besoins de fonds de roulement ? le montant des dépenses à engager avant la création ou dans les premiers jours de la création (frais d’étude, caution, publicité de lancement, site internet…

 

4 – Quelles sont les sources de financement pour acquérir ces ressources ?

Pour débuter votre entreprise il vous manquera certaines ressources qu’il faudra acquérir et donc financer ! Plusieurs sources de financement sont à votre disposition :

Pour le financement des moyens matériels :

creationentreprise-626x220

  • Prêt bancaire, Prêt d’honneur, PCE (prêt à la création d’entreprise)
  • Crédit-bail,
  • Subvention d’investissement,
  • Apport personnel du créateur (en capital ou compte courant associé)

 

Pour le financement du besoin de fonds de roulement et de la trésorerie de début de votre activité :

  • Apport personnel du créateur
  • Subvention d’exploitation, crédit fournisseurs
  • PCE, Prêt d’honneur, autorisation de découvert…

C’est en réalisant un budget d’investissement associé à un prévisionnel basé sur votre projet et votre stratégie (business plan) que vous pourrez sereinement démarcher les différents organismes de financement et ainsi lancer votre entreprise.

Et si vous n’avez pas la ressources il faudra faire évoluer vos plans pour qu’il y ait adéquation entre besoin et ressource.