Contrairement à ce que vous pourriez penser, tout chef d’entreprise a une stratégie… mais souvent cette démarche est implicite, non structurée et non suivi d’action permettant d’atteindre ses objectifs.

Savoir où l’on va… c’est mieux

Cela semble aller de soi : « si tu ne sais pas où tu vas, tu risques de mettre longtemps pour y parvenir » ? C’est pourtant ce que vivent certains entrepreneurs en négligeant leur stratégie.
Pourquoi est-ce le cas ? Les dirigeants d’entreprise sont souvent orientés vers l’action, le terrain. Ils ont à la fois dirigeant mais aussi et surtout producteur au sein de leur entreprise. Ils n’endossent la casquette de dirigeant que trop peu souvent car absorbé par les tâches quotidiennes.

Mon expérience auprès des dirigeants d’entreprises depuis plus de 10 ans me montre aussi qu’élaborer une stratégique est un exercice difficile pour beaucoup d’entre eux par manque de temps, d’outils et de recul sur leur entreprise, leur marché, leur environnement.

La stratégie et les objectifs de l’entreprise, sont indispensables pour établir la feuille de route qui décrit les meilleurs moyens de les atteindre.

Quelques conseils pour mener à bien sa réflexion stratégique.

Première étape : le diagnostic…

Dans un diagnostic, on cherche à définir les points forts sur lesquels on peut s’appuyer mais aussi et surtout tous les points qui peuvent poser problème pour ensuite mettre en place des actions correctives.

Un peu comme le médecin qui interroge son patient sur ses antécédents et son mode de vie, l’entrepreneur doit ausculter son entreprise à fond. Quels produits se vendent le mieux ? Quelles sont nos marges bénéficiaires ? Quelle est la croissance de nos revenus depuis trois ans ? Il faut examiner et analyser tous les chiffres….

Mais, les chiffres-clés ne font pas la stratégie. Il faut analyser ses chiffres dans leur environnement économique, sociologique, pour arriver à distinguer derrière ces données l’orientation à prendre.

La question du risque et de son impact

Le diagnostic ayant révélé les failles de l’entreprise, on procèdera ensuite à l’évaluation des moyens possibles pour corriger celles-ci. Or, chaque moyen envisagé comporte sa part de risques, un des aspects les plus difficiles à évaluer dans le cadre d’une stratégie. Quels impacts ont mes décisions sur mon entreprise ? Plus vous anticiper les risques liés à l’exécution de votre stratégie plus vous serez à même d’y faire faces pour ne pas les subir.

Une fois les risques mesurés et la vision de l’entreprise mûrement réfléchie, il est temps de traduire ses ambitions en plan d’actions concrets via une feuille de route opérationnelle, ce qui est l’objectif de toute stratégie.

Mettre la réflexion à l’agenda

On l’a dit, peu d’entrepreneurs investissent le temps nécessaire pour réfléchir à leur stratégie, leur avenir, trop occupés à éteindre les feux qui surgissent au quotidien.

Le chef d’entreprise peut et doit une fois par an se forcer à penser à sa stratégie et la mettre par écrit et faire ensuite valider ses idées avec l’aide de tiers tels que ces associés, salariés, consultants externes.

Il peut aussi être nécessaire de se faire accompagner dans cette démarche si vous n’êtes pas suffisamment sur de vous et que vous souhaitez un avis extérieur tout au long de la démarche.